Eliminer les polluants chimiques

Purifier l’air dans sa maison : des polluants différents selon les pièces

 

Pollution de l’air dans la cuisine

Les principaux polluants de la cuisine sont les poussières et les odeurs de cuisson.

La cuisson des aliments provoque poussières et substances chimiques qui dégradent la qualité de l’air dans votre cuisine et peuvent provoquer des problèmes respiratoires. Pour purifier l’air côté cuisine, il s’agit d’aérer. Lorsque vous préparez de bons petits plats, pensez à mettre en marche la hotte et à ouvrir les fenêtres.

Il y a aussi le risque de fuite de monoxyde de carbone en provenance de certains appareils à combustion défaillants : Chauffe-eaux, poêles, chaudières et équipements de cuisson ; au bois, au charbon, au gaz ou au fioul sont de vrais dangers s’ils sont mal installés ou détériorés. Soyez vigilant, car le monoxyde de carbone est une substance inodore et incolore qui peut provoquer de graves problèmes de santé en cas d’inhalation prononcée.

 

Pollution de l’air dans la salle de bain

Les principaux polluants de la salle de bain sont les spores de moisissures et les COV issus des produits ménagers.

Les polluants qui dégradent la qualité de l’air de votre salle de bain sont principalement organiques. Ce sont les spores de moisissure et ils foisonnent dans les pièces humides et sombres. Cerise sur le gâteau, pour les éliminer, vous utilisez des agents nettoyants qui émettent eux aussi des polluants appelés Composés Organiques Volatils (COV).

Ce cercle vicieux de la pollution de l’air intérieur peut être évité en installant un système de ventilation efficace, mais aussi en réalisant un ménage dosé et aéré pour renouveler au plus vite l’air pollué.

 

Pollution de l’air dans le salon

Les principaux polluants du salon sont la fumée de tabac et les produits chimiques. 

Les produits d’ambiance (bougies, encens) et les sprays désodorisants avec lesquels vous pensez assainir l’air de votre salon sont de véritables polluants ! Ils émettent des Composés Organiques Volatils (COV) qui masquent les odeurs, certes, mais qui dégradent fortement la qualité de l’air et peuvent affecter la respiration. Le mieux est de limiter leur utilisation et d’aérer. Le Ministère de la Transition écologique recommande de renouveler l’air dès lors que vous utilisez l’un de ces produits et de manière générale, deux fois par jour.

Ensuite, sachez que les composés issus de la fumée du tabac (goudron, monoxyde de carbone, métaux lourds…) s’incrustent dans les mobiliers et textiles (ce que l’on appelle le tabac environnemental). Ils polluent l’air de votre intérieur jusqu’à 18 heures après avoir fumé la dernière cigarette, même si vous aérez ! Une seule solution ici, évitez la cigarette dans votre intérieur.

Enfin, votre commode à base de bois reconstitué qui trône dans votre salon présente des mélanges de colle, de laque et de solvants responsables de l’émanation de formaldéhyde, l’un des Composés Organiques Volatils (COV) les plus toxiques. Si vous venez tout juste d’acquérir votre nouveau mobilier, laissez-le plusieurs jours dans un lieu très aéré (balcon, cave) pour laisser émaner les composés toxiques. Dans la mesure du possible, privilégiez le bois massif au bois reconstitué, car la concentration de formaldéhyde est plus faible.

 

Pollution de l’air dans la chambre à coucher

Les principaux polluants de la chambre à coucher sont les acariens, incrustés dans les matelas, les tentures, les tapis, les canapés…

Les acariens adorent dormir à vos côtés ! Ils se nichent dans les literies et les moquettes et dégagent des allergènes nocifs pour la santé. Pour limiter leur présence dans votre chambre à coucher, vous n’aurez d’autre choix que de faire le ménage, de changer régulièrement votre literie et de renouveler l’air.

Pour un ménage efficace, privilégiez l’utilisation d’un aspirateur en changeant régulièrement les sacs. Dans l’idéal, vous pouvez opter pour un appareil équipé d’un filtre HEPA (Haute Efficacité pour les Particules Aériennes), capable de retenir les poussières les plus fines responsables de la pollution intérieure.

Enfin, méfiez-vous des toiles antitaches, anti-acariens et anti-allergies commercialisées pour protéger les matelas des différents allergènes. Ces traitements peuvent dégager des Composants Organiques Volatils (COV) nocifs pour les voies respiratoires.

Blooww, filtre à particules anti-pollution - Maison et voiture

Purifier l’air de sa maison en capturant les COV

Pour une action concrète et efficace dans votre intérieur, sachez que notre purificateur d’air assainit votre maison. Il est à base de charbon actif et d’acétoacétamide, deux anti-polluants puissants capables de capturer les COV et le formaldéhyde. Il purifie l’air de la maison ou de la voiture, sans consommer d’énergie, sans générer de sous-produit nocif et sans filtre à changer.

 

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre purificateur d’air écologique ?

Notre purificateur d’air Blooow permet d’améliorer efficacement la qualité de l’air intérieur et ceci dans toutes les pièces de votre maison ou de votre apparemment. Si vous aussi vous souhaitez assainir l’air chez vous, nos experts sont à votre disposition.