COV, Formaldéhyde et autres sources de pollutions intérieures

Les Composés Organiques Volatils (COV) : premières sources de pollutions intérieures

Les Composés Organiques Volatils (COV) sont les polluants chimiques les plus connus, car il en existe des milliers, que cela soit en extérieur ou directement à l’intérieur de nos foyers. Ce sont des molécules à base de carbone, émises sous forme gazeuse dans l’atmosphère. Leur volatilité leur permet de se répandre dans l’air, parfois à des kilomètres de leur lieu d’émission. Vous ne les voyez pas, ils sont pourtant vos colocataires et ils peuvent prendre leur source au sein même de votre maison ; dégradant fortement la qualité de l’air intérieur !

De manière générale, les Composés Organiques Volatils (COV) présents en intérieur proviennent :

  • des produits du bricolage et de la décoration (peinture, colle, vernis…).
  • des produits d’entretien de la maison (détergents, décapants, détachants, diluants, alcool à brûler…).
  • des produits d’ambiance (bougies, encens…).

Ils provoquent irritations, vertiges, réactions allergiques et des problèmes respiratoires… Pouvant mener à des problèmes de santé durable en cas d’exposition chronique.

 

Assainir l’air intérieur en réduisant le volume de COV

Vous pouvez coupler l’utilisation de notre purificateur d’air écologique (chargé de capturer les COV) à quelques bonnes pratiques qui réduiront sensiblement la présence de ces composés toxiques chez vous.

Concernant les produits du bricolage :

  • Sachez que depuis 2010, les produits de la construction, rénovation et décoration de la maison étiquettent un indice d’émission de COV dans l’air intérieur, allant de A+ à C (C étant le plus émissif en COV).
  • Aérez…. on préconise entre 2 et 4 semaines minimum (en continu) après une peinture.
  • Aérez la pièce lorsque vous faites du bricolage et au maximum durant les semaines qui suivent, de 2 à 4 semaines après une peinture.

Concernant les produits d’entretien de la maison :

  • Préférez les produits écologiques et veillez à respecter le dosage recommandé sur l’étiquette. (De nombreuses personnes abusent des produits ménagers pour rendre leur intérieur encore plus propre… Certes, mais il sera aussi plus pollué !)

Concernant les produits d’ambiance :

  • N’en n’abusez pas et aérez régulièrement votre logement pour faire sortir les COV de votre intérieur et assainir l’air.

Bon à savoir : La fumée de tabac augmente la concentration des COV.

 

 

Le formaldéhyde, l’un des COV les plus dangereux

Le formaldéhyde fait partie de la famille des Composés Organiques Volatils. On le connait sous le nom de « formol » dans les commerces et on le reconnaît à son odeur piquante, même à faible concentration. Classé cancérigène par le CIRC (Centre International de Recherche contre le Cancer), le formaldéhyde est pourtant connu dans le monde entier pour la fabrication de désinfectants, d’agents de conservation, de textiles. Il est présent dans la peinture, le vernis, la colle… Nous aussi sommes pleinement acteurs de sa production par certaines de nos activités comme le tabagisme, le chauffage au bois, la combustion de l’essence.

Concernant l’air intérieur, outre les produits à base de formol, la principale source de formaldéhyde est le bois, les panneaux de bois agglomérés et contreplaqués utilisés pour les revêtements de sol et les meubles. Ils comprennent des colles thermodurcissables à base de formaldéhyde pour leur fabrication. Depuis 2002, la réglementation impose heureusement une teneur maximum en formaldéhyde.

Dans tous les cas, privilégiez le bois massif au plaqué ou au contreplaqué, car il émet du formaldéhyde à une concentration très faible. Choisissez des huiles dures et des résines naturelles pour le recouvrir.

 

 

Les polluants biologiques

En plus des COV, des polluants d’origine biologique viennent affaiblir la qualité de l’air de votre maison.

Assainir l’air intérieur en évacuant les polluants biologiques

Pour évacuer les polluants biologiques et assainir l’air intérieur, outre l’utilisation d’un purificateur d’air, il n’y a pas de secret, vous devrez aérez ! Le Ministère de la transition écologique et solidaire recommande de renouveler l’air de votre maison au minimum deux fois par jour. Pour minimiser les effets de votre boule de poils sur votre santé, veillez aussi à aspirer vos tapis, moquettes et interdisez autant que possible à votre animal de s’installer confortablement dans votre lit ou votre fauteuil favori.

 

CO2, CO, plomb : d’autres polluants chimiques dans nos maisons

Le monoxyde de carbone

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz polluant extrêmement toxique. Il est créé par la combustion du bois, de l’essence, de l’huile, du charbon, du gaz naturel ou encore du propane. De manière générale, vous trouvez du monoxyde de carbone dans l’air intérieur via les équipements de la maison, particulièrement lorsqu’ils sont mal installés :

  • les chaudières et chauffe-eaux,
  • les chauffages d’appoint au pétrole,
  • les appareils de cuisson.

Pour limiter la présence de monoxyde de carbone, n’utilisez pas les appareils prévus pour l’extérieur à l’intérieur de votre logement. N’hésitez pas à réviser votre chauffage par des professionnels et à faire ramoner votre cheminée avant l’hiver.

 

Le plomb

Présent dans la maison peut provenir de conduites d’eau vétustes, d’anciennes peintures ou de poussières en provenance d’un extérieur pollué. Une intoxication au plomb est la pire conséquence (attaque le système nerveux). À petite dose, il peut affecter les voies respiratoires. Pour éviter une dégradation de l’air intérieur par le plomb, le mieux est encore de suivre l’état de vos revêtements muraux et de lutter contre l’humidité, principale cause de dégradation des peintures.

 

Le Dioxyde de carbone (CO2)

Enfin, le CO2 est naturellement présent dans l’atmosphère et l’être humain en produit lui-même, tout simplement en respirant. Toutefois une trop forte concentration de CO2 en intérieur, due principalement à un manque d’aération, peut provoquer fatigue et maux de tête. Un seul conseil : aérez régulièrement votre logement. Dans tous les cas, n’hésitez pas à utiliser notre purificateur d’air écologique. Lors de son fonctionnement, Blooow ne consomme pas d’énergie et il n’y a pas de filtre à changer.

Purification de l'air avec blooow

 

Vous souhaitez en savoir plus sur notre purificateur d’air écologique ?

Notre purificateur d’air Blooow permet de réduire efficacement la pollution intérieure et améliore rapidement la qualité de l’air intérieur. Si vous aussi vous souhaitez assainir l’air chez vous, nos experts sont à votre disposition.